La prolifération de forages d’eau présente une menace à Pointe-Noire

Le directeur de cabinet du ministre en charge de l’énergie et de l’hydraulique, Lionel NKODIA, a organisé le 24 septembre 2019, une campagne de sensibilisation dans le but d’informer la population congolaise en générale et ponténégrine en particulier sur le problème de la prolifération de forages d’eau qui présente aujourd’hui une menace sérieuse de la nappe d’eau souterraine à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo. 

Selon le schéma de sa vision, l’objectif poursuivi est celui de disposer techniquement d’une base nécessaire à l’exploitation future au model numérique. 

A la faveur du cadre législatif et réglementaire régissant dorénavant le secteur de l’eau au Congo, les autorités compétentes s’emploient à remettre de l’ordre dans ce secteur de production. 

En effet, à la suite de la la prolifération des forages d’eau dans la ville de Pointe-Noire, la nappe d’eau subie des menaces d’intrusion du biseau salé, synonyme d’influence de rupture en eau douce/eau saumâtre. 

Il est surtout important de signaler que ces forages sont souvent réalisés dans le mépris total des normes et pratiques universelles en la matière, exposant ainsi la nappe d’eau douce souterraine à une pollution aux effets irréversibles.