THIERRY LÉZIN MOUNGALLA élu meilleur ministre congolais de l’année 2020

Depuis 2019, le journal Congo-Brazzaville Information a décidé de faire un sondage professionnel dans le but d’élire le meilleur membre du gouvernement congolais de chaque année. Parmi eux, Itoua Bruno, Ministre de l’Enseignement Supérieur, qui a été élu meilleur ministre congolais de l’année 2019. En 2020, le journal Congo-Brazzaville Information s’est penché sur l’émergence des médias et son impact sur le développement du Congo. Cette élection a été basée sur le parcours politique, le programme du gouvernement et la personnalité du Ministre élu.

Sans surprises, c’est Thierry MOUNGALLA, Ministre de la Communication et des Médias, Porte-parole du Gouvernement, qui a été élu meilleur ministre de la République du Congo pour l’année 2020, par le journal Congo-Brazzaville Information.
Le Ministre Moungalla a été élu pour ses qualités exceptionnelles qui ont fait de lui l’un des hommes politiques congolais les plus célèbres. Membre du gouvernement congolais depuis 2007, Thierry Moungalla a largement contribué au développement et à la modernisation du secteur des postes et télécommunications et des médias en République du Congo.
Chargé de la communication du Président de la République du Congo, Denis Sassou-N’Guesso, cet avocat de formation a clairement transformé le secteur des postes et télécommunications et des médias qui étaient détruit après la guerre civile de 1997. Principal acteur dans l’exécution des programmes du Gouvernement en matière de communication, le Ministre Moungalla est aujourd’hui charger de reconstruire le département des médias.
En effet, plusieurs actions ont été engagées depuis que Thierry Moungalla a été nommé à la tête du Ministère de la Communication et de Médias. C’est dans ce sens que nous avons pu constater la modernisation des conditions de travail des journalistes congolais à travers la construction de nouvelles structures pour le compte de la Télé et Radio Congo, la formation et l’augmentation du personnel des médias, l’amélioration de la place de la femme dans les médias, l’amélioration du budget destiné aux médias et la signature de plusieurs partenariats entre le Ministère de la Communication et certaines institutions internationales.
Il peut aussi arriver que les compétences et les responsabilités des différents ministres deviennent floues. Concernant le Ministre Moungalla, le bilan général lié à l’impact des problèmes économique du Congo est clairement très positif.
L’un des principaux avantages que le Ministre Moungalla a donné aux journalistes congolais reste la mise en valeur du Conseil Supérieur de la Liberté de Communication (CSLC), qui est devenu sans doute un instrument incontournable pour accompagner le Gouvernement en général et le Ministère de la Communication et des Médias en particulier, vers le chemin du développement des médias en République du Congo.
C’est surtout l’histoire de Thierry Lézin Moungalla, né le 15 avril 1965 à Paris, dans une famille congolaise, originaire de la Lékoumou (département situé au sud de la République du Congo). Il étudie le droit à l’université Paris-XII, et devient avocat de formation. Thierry commence sa carrière politique pendant l’élection présidentielle de 2002 aux côtés d’André Milongo, ancien Premier Ministre du Congo. La même année, il se présente aux élections législatives, mais ne réussit pas à se faire élire. En 2004, il est nommé conseiller spécial du Président Denis Sassou-N’Guesso.

Élu député indépendant de M’Filou dans le 7e arrondissement de Brazzaville en août 2007, il fait son entrée au gouvernement 4 mois plus tard en tant que Ministre des Postes et Télécommunications. Responsable de la communication du Président de la République, il est reconduit dans ses fonctions ministérielles après la réélection de Sassou-N’Guesso en 2009. Lors des élections législatives de 2012, il est élu député de Sibiti, dans le département de la Lékoumou.
Lors du référendum constitutionnel de 2015, il milite en faveur de la nouvelle Constitution, qui sera adoptée le 25 octobre 2015. Le 10 août 2015, à l’occasion d’un remaniement ministériel, il est nommé au poste de Ministre de la Communication et des Médias, chargé des relations avec le Parlement, ainsi que Porte-Parole du gouvernement. Il est reconduit au poste de ministre de la Communication et des Médias le 30 avril 2016 dans le premier gouvernement du Premier Ministre, Clément Mouamba. Lors du remaniement du 22 août 2017, consécutif aux élections législatives de juillet-août, il est reconduit dans ses fonctions au sein du deuxième gouvernement de Clément Mouamba.
Marié et père de 4 enfants, Thierry Moungalla est un chrétien qui aime beaucoup voyager entre le Congo et la France, son pays de naissance. Il faut égélement souligner que Thierry Moungalla est le Ministre congolais le plus populaire sur les réseaux sociaux, avec plusieurs milliers d’abonnés et un compte Facebook certuifié.