ROI MAKOKO: Chef téké de Mbé et Roi des Tékés

Le Makoko de Mbé est un titre célèbre d’Afrique centrale, correspondant aux notions de Roi ou Chef de la localité de Mbé, situé dans le département des Plateaux, en République du Congo, et de Roi ou Chef de la population Téké qui a peuplé le Royaume Téké.
Le Makoko avait la suprématie absolue sur un territoire s’étendant du centre de ce qui est devenu aujourd’hui la République du Congo, à l’est du Gabon et l’ouest de la République démocratique du Congo (RDC).
Le plus célèbre d’entre eux est Illoy Loubath Imumba Ier, souverain incontesté d’un royaume prospère.
Il signa à Mbé, le 10 septembre 1880, un traité d’alliance entre ce qui allait devenir la République du Congo et la France, négocié par l’officier français d’origine italienne, Savorgnan de Brazza.
L’actuel Chef, Auguste Nguempio, 17è Roi Téké, est né vers 1927 à Liko, près d’Ignié, dans le Pool. Il a été investi roi le 16 octobre 2004 par un collège de sept vassaux dirigé par le Ngaï-Lino, le premier vassal. 
Auguste Nguempio est d’abord le secrétaire du 13e Makoko, Alphonse Nsalou, puis ouvrier à la mairie de Brazzaville de 1960 à 1964. Après avoir quitté le monde du travail et jusqu’à son investiture, le roi a assumé la fonction de chef du village de Mbé, capitale du royaume téké.